Blog

Comment devenir UX Designer ?

Commente devenir UX designer?

L’Expérience Utilisateur (UX) est l’une des expertises fortes d’Anais Digital. Elle fait partie de notre ADN. Mais quelles sont les compétences à avoir pour devenir un bon UX Designer ? Quelles formations suivre pour exercer ce métier ? Notre équipe UX vous partage son point de vue et son expérience en la matière.

C’est le Saint-Graal recherché par tous : développer la meilleure Expérience Utilisateur (UX) possible, pour permettre à un site web ou une application de se démarquer et d’augmenter les ventes. Ou, plus largement, pour permettre à tout produit ou service de répondre aux besoins de ses utilisateurs.

Cette mission incombe aux UX Designers. Un enjeu crucial, à tel point qu’un nombre croissant d’entreprises ne lésinent pas sur les moyens pour engager de bons UX Designers. Objectif ? Améliorer l’UX de leurs produits.

Qu’est-ce qu’un UX designer ?

Un UX Designer est par nature chargé de mettre en exergue les besoins des utilisateurs. Sa mission : comprendre l’utilisateur pour lui assurer une expérience optimale lorsqu’il surfe sur un site web, navigue dans une app, fait appel à un service ou utilise un produit digital ou physique.

Le parcours de l’utilisateur doit être à la fois facile, fonctionnel et agréable. À l’UX Designer, dès lors, d’anticiper les attentes de l’utilisateur, tout en répondant à ses besoins. Ce n’est qu’ainsi qu’il parviendra à lui faire effectuer une série de tâches : acheter un produit, s’inscrire à une newsletter, prendre un rendez-vous… Le tout en vivant un moment émotionnellement positif.

L’UX Designer intervient durant tout le processus de conception ou d’amélioration d’un produit ou d’une interface. Très en amont, lors de la phase de recherche. Mais aussi en fin de projet, lorsqu’il s’agit de tester les prototypes conçus.

Il repère les possibilités d’amélioration, élimine les frictions, s’intéresse à l’ergonomie et à l’utilité de l’interface, du produit ou service conçu, ajoute du plaisir et de l’émotion à l’expérience client. L’UX Designer contribue largement à la satisfaction de l’utilisateur. L’efficacité d’un produit, d’un nouveau concept ou d’une fonctionnalité dépend en grande partie de lui.

Quelles sont les compétences à avoir en tant que UX Designer ?

Contrairement à ce que l’abus de langage en français pourrait laisser entendre, le mot Design – souvent compris à tort comme dessiner – ne signifie pas que la tâche d’un UX Designer se limite à dessiner des wireframes. Sa mission est nettement plus globale. 

Sous le terme d’UX Design, sont regroupées plusieurs expertises:

  • UX Research
  • UI Design
  • UX Architecture
  • UX Strategy

En tant qu’agence digitale spécialisée en UX, nous faisons une distinction claire entre la Recherche et le Design dans le processus UX. Ces deux pôles sont complémentaires. Un UI Designer aura toujours besoin des inputs du UX Researcher pour imaginer la meilleure Expérience Utilisateur possible. Et, à l’inverse, un UX Researcher aura toujours besoin des prototypes pour réaliser ses tests.

Qu’il soit orienté Recherche ou Design, L’UX Designer est un grand touche-à-tout. Il possède toute une série de compétences pluridisciplinaires : des connaissances approfondies en sciences cognitives et humaines, en ergonomie, en analyse de marché, des notions de graphisme, de marketing, d’interface et développement web…

L’expert en Expérience Utilisateur est souvent réputé pour son côté couteau suisse. Mais à mesure que l’UX se développe, les profils généralistes ont tendance à se raréfier pour laisser la place à des profils spécialisés.

Compétences UX et modèle en T

Compétence UX - modèle en T

Chez Anais Digital, nous sommes de fervents partisans du modèle en T, quand il est question des compétences à avoir pour être un bon UX Designer. Il faut avoir des connaissances plus ou moins avancées sur chacun des domaines cités dans ce tableau et être expert sur un à trois domaines de façon spécifique.

Chacun des membres de l’équipe d’Anais Digital maîtrise la base de l’Expérience Utilisateur, les grandes notions de vocabulaire et de compétences. Mais certains ont décidé de plonger plus en détail dans l’une des expertises de l’UX Design. Ce peut être l’ergonomie des interfaces, l’accessibilité, le design de services, des aspects plus marketing…

Voici une autre manière d’illustrer les compétences d’une l’équipe :

Skills UX d'équipe

Le mouton à 5 pattes n’existe pas en UX

Certains pensent à tort qu’il est possible de cocher (presque) toutes les cases. C’est le genre de profils que recherchent encore souvent les entreprises. Leurs offres d’emploi listent des compétences qui nécessitent des années d’expérience ou une équipe UX au complet.

Ce mythe du mouton à 5 pattes ne doit évidemment pas refroidir les UX Designers aspirants. Chez Anais Digital, nous n’engageons ni mouton, ni licorne, mais des experts spécialisés dans leur domaine de compétences. Personne ne peut être bon en tout.

Notre force réside dans la combinaison de ces verticalités, que ce soit dans l’équipe ou dans une squad projet. C’est grâce à cette alliance que nous sommes capables de proposer une Expérience Utilisateur réussie, basée sur les réels besoins et attentes des utilisateurs et non pas sur de simples hypothèses et intuitions.

Envie de vous former à l’UX Design ?

Ne manquez pas la prochaine édition de notre Certificat universitaire User Experience Design and Research.

Menée en collaboration avec l’ULB et l’Université de Namur, cette formation vous apprendra les méthodes et concepts en matière d’User Experience Design & Research.

Vous apprendrez à les mettre en pratique, de la planification du projet à l’évaluation du prototype.

En savoir plus

Quelles sont les qualités requises pour être un bon UX Designer ?

Un UX Designer doit avoir une excellente culture digitale. Il doit aussi être familier avec certaines connaissances techniques, comme la logique informatique, le codage ou les logiciels.

Mais l’UX Design implique également de bien comprendre et connaître le comportement humain. Indispensable, pour analyser l’interaction entre une personne et une interface digitale. Pour ce faire, l’UX Designer doit développer une série d’aptitudes.

L’empathie

C’est la qualité la plus importante d’un UX Designer. II faut pouvoir faire preuve d’empathie, pour bien comprendre les utilisateurs, décrypter leurs besoins. Être capable d’écouter et d’échanger avec les utilisateurs, l’équipe et toutes les parties prenantes. Cultiver l’esprit d’équipe, pour pouvoir collaborer avec les différents acteurs du projet.

La curiosité

Pour être un bon UX Designer, il faut pouvoir être et rester curieux tout le temps, pour tout. En interview avec des utilisateurs, un UX Designer doit chercher à comprendre pourquoi. Il faut rester curieux et s’intéresser à tous les domaines, connus et nouveaux.

La créativité

L’Expérience Utilisateur laisse la place à la créativité. Un UX Designer doit pouvoir être créatif et innover, que ce soit en faisant évoluer une méthodologie, en trouvant une nouvelle manière de restituer ce qu’il a appris d’un utilisateur ou en organisant un workshop inédit.

La rigueur

Cette soft skill est liée à la précédente. Un UX Designer peut être créatif, mais il doit toujours être rigoureux et s’appuyer sur des principes, issus notamment des sciences sociales et de la psychologie. Il doit faire preuve d’esprit critique, d’analyse et de synthèse.

Pas question de concevoir la navigation d’une nouvelle interface en se fiant à ses propres intuitions. Chaque recommandation d’un UX Designer doit s’appuyer sur des méthodologies rigoureuses et solides. Cela donne une assise, une légitimité à chaque analyse et à chaque résultat présentés aux clients. 

Une approche à laquelle nous tenons particulièrement, chez Anais Digital. C’est d’ailleurs l’une de nos grandes forces.

L’improvisation

Un UX Designer doit pouvoir se montrer agile, pour s’adapter à l’évolution du projet, aux réponses des utilisateurs et aux réactions des clients. À lui de trouver des solutions et des réponses, le moment venu. Impossible de tout planifier à l’avance, quand on est UX Designer.

La facilitation

L’UX Designer joue le rôle d’accompagnant. Il conseille son client en fonction des problématiques rencontrées, il l’oriente vers les prochaines étapes à entreprendre. La planification de workshops est de ce fait indispensable pour faire avancer le projet.

Quelle formation suivre pour devenir UX Designer ?

L’expertise d’UX Designer étant encore assez récente, il n’existe pas de parcours-type pour exercer ce métier.

Les experts d’Anais Digital allient compétences sociales et digitales. Zoom sur leurs profils et parcours différents :

Florence Casonato

“J’ai étudié dans une école de commerce et de marketing. Je travaillais dans l’univers de la grande distribution, du packaging et du branding, quand je suis tombée un peu par hasard sur le terme d’UX Design. Renseignement pris, c’était exactement ce que j’avais envie de faire : me concentrer sur une expérience globale plutôt que centrée sur un support. J’ai donc entrepris deux formations : le Parcours Product Manager au Laptop à Paris et le Certificat universitaire User Experience Design and Research à l’ULB.”

Bénédicte Declerck

« Je suis diplômée en Droit. Après avoir été Responsable RH en agroalimentaire en France, je suis partie vivre aux US, au UK et en Belgique où je me suis formée en Front-end avec Interface3 puis en Communication digitale à l’IHECS Academy. C’est là que j’ai entendu parler d’UX pour la 1ère fois. Cela me correspondait bien, car cela combine le côté humain, la méthodologie et le code. J’ai moi aussi entrepris le Certificat universitaire User Experience Design and Research à l’ULB, avant d’être engagée par Anais Digital il y a plus de 3 ans. J’y travaille désormais comme UX Researcher, je suis aussi spécialisée en accessibilité, et PM. »

Alexandre Dehon

“J’ai un background généraliste, en sciences humaines et sociales, avec une spécialisation en ergonomie. J’ai commencé par faire de l’ergonomie physique, dans des bureaux et des usines. Comme j’ai toujours aimé le digital et que j’avais besoin de plus de challenges, je me suis dirigé vers l’UX design et research. J’ai pour cela suivi la formation Human Interaction Computer, à San Diego en Californie.”

Pauline Lagage

“J’ai suivi une formation en webdesign à la Haute École Albert Jacquard. J’y ai appris les bases de l’ergonomie. Mais ce n’est qu’en expérimentant, en apprenant sur Internet que je me suis formée en UX Design et que j’ai fini par travailler dans ce domaine d’expertise.”

Emilie Mudjeredian

“Je suis devenue UX Designer un peu par hasard, il y a dix ans. Le métier n’était pas aussi connu que maintenant. J’ai fait des études d’art. On faisait de l’ergonomie, de la psychologie, mais on ne parlait pas d’utilisateur, de testing. Pourtant, ces études avaient beaucoup de points communs avec ce que l’on fait aujourd’hui, quand on pratique la UX.

Il fallait s’intéresser à une audience en particulier, chercher l’approche la plus didactique, avec des objectifs liés à la compréhension, à la passation du savoir. Il y avait des bases communes avec la User Experience, mais pour tout le reste, je l’ai appris dans les livres.”

Nicolas Tiamoulakis

“J’ai fait des études en programmation et en écriture multimédia. En travaillant comme développeur, j’ai progressivement acquis des compétences en UI Design. J’ai suivi plusieurs formations en ligne, qui restent malheureusement souvent en surface, avant d’entreprendre le Certificat universitaire User Experience Design and Research à l’ULB.”

Barbara Larcin

“J’ai un premier background en design industriel, à St Luc. J’aimais le design, mais moins l’industrie. Je me suis donc orientée vers le diplôme Human Centered Design, à l’Université de Technologie d’Eindhoven. Mes cours étaient un mix de design, marketing et sociologie. Au fur et à mesure des années, de nouveaux métiers se sont créés. Je me suis naturellement orientée vers le Design de Services avant de rejoindre Anais Digital.”

Raphaël Leroy

“J’ai un cursus universitaire en psychologie. Le comportement humain m’intéressait. Comment avoir un impact sur autrui et aider les personnes de façon générale. J’ai suivi plusieurs formations en ligne et le Certificat universitaire User Experience Design and Research à l’ULB. C’est comme cela que je suis arrivé comme stagiaire chez Anais Digital, avant d’être ensuite engagé.”

Quel est le salaire d’un UX Designer en Belgique ?

Reste une question, que se posent bon nombre de personnes : combien gagne un UX Designer en Belgique ?

Tout dépend évidemment de son parcours professionnel et de son niveau d’expertise en matière d’Expérience Utilisateur. Le salaire dépend aussi du type d’entreprise : si l’UX Designer exerce pour une agence digitale, une start-up ou une grande entreprise. 

En moyenne, il faut compter :

  • Pour les juniors : entre 30-40 k € par an ;
  • Pour les seniors : entre 40-50 k € par an ;
  • Pour les experts : plus de 50 k € par an.

En conclusion :

Un UX Designer combine une série de soft skills et d’expertises dans lesquelles il a choisi de se spécialiser. Il n’existe pas de parcours type pour exercer ce type de métier.

Notre longue expérience en UX nous a d’ailleurs amené à développer une formation complète sur le sujet, en collaboration avec l’ULB et l’Université de Namur.

L’UX Designer occupe un rôle essentiel dans l’Expérience Utilisateur (UX). La satisfaction d’un user et/ou l’augmentation des ventes dépendent de son travail de recherche, de l’élaboration des prototypes sur la base des analyses tirées, des phases de test et d’itération.

Cela en fait un métier très recherché par les entreprises et agences. Anais Digital recrute d’ailleurs régulièrement des profils UX.

Cliquez ici si vous désirez postuler et rejoindre notre équipe de spécialistes de l’Expérience Utilisateur.

Ces articles devraient aussi vous intéresser

14/07/2022

A Day in the Life of: Dan Nicolae, Delivery Manager (DEV COO)

Behind every successful Anais project is a team of experts, working together to deliver the best possible solution for our clients. We pride ourselves on building teams with diverse backgrounds, complementary skills and an agile spirit. In this new series, you’ll learn more about the individuals that make up the Anais team as they share a day in their life.

First up, Dan Nicolae, Delivery Manager (DEV COO) in our Bucharest, Romania office.

03/05/2022

Design System : why do you need one? 

The world of modern business doesn’t tolerate reinventing the wheel, the steel, and hot water, especially when modularity — a very reliable principle that breeds consistency and productivity — has become a tangible standard for practically every system that exists today. The value of modularity extends to design systems, where it has become standard practice […]

No waste podcast ep10

21/04/2022

Ep10 – Définir la gouvernance d’un projet digital

Saviez-vous que la performance de vos projets ne se trouve pas uniquement dans la mise en place d’un plan efficace ? Elle se traduit aussi par la mise en place d’une gouvernance efficace et adaptée au contexte. La mise en place de projets digitaux au sein d’une entreprise implique la définition d’une structure : la […]

No waste podcast Ep 9

14/04/2022

Ep 9 – Un moment pour tout et un temps pour chaque chose (Ecclésiaste-3)

C’est sans doute l’une des perspectives les plus séduisantes de la vie d’entrepreneur : être maître de son temps.  Quand on comprend que dans la vie chaque minute compte. Apprendre à gérer son temps devient une compétence indispensable de l’entrepreneur.  Dans cet épisode, Christophe Jouret revient sur ce célèbre adage de l’Ecclésiaste : “Un moment […]

No waste podcast ep 8

07/04/2022

Ralentir pour mieux saisir les opportunités (ep. 8)

“Qui chasse plusieurs lièvres, n’en attrape aucun” : cet adage vous parle t-il ? On pense parfois que efficacité rime avec rapidité, c’est souvent le contraire.  Pour des raisons budgétaires, de manque d’informations ou de visibilité, les porteurs de projets ont tendance à choisir la facilité ou à vouloir aller trop vite.  Dans cet épisode, […]

No waste podcast ep7

31/03/2022

Startup et corporate : des cultures qui s’affrontent ? (ep. 7)

Vous connaissez probablement ce qui oppose la culture des startups à celle des corporates:D’un côté : la structure et la réglementation, de l’autre l’agilité et la rapidité. Si ces deux systèmes peuvent paraître antagonistes, ils gagneraient à apprendre et à s’inspirer l’un de l’autre. Dans cet épisode, Christophe Jouret, associé d’Anaïs Digital nous explique comment mixer les […]

No waste podcast ep 6

23/03/2022

Mettre l’ego au service du collectif (ep. 6)

En matière d’ego, il existe deux types de personnalités parmi les porteuses et porteurs de projet : quel est le vôtre ? Le “bon” porteur de projet : celui qui met son ego au service du projet. Le “mauvais” porteur de projet : celui qui met le projet au service de son ego. Si on […]

No waste podcast ep 5

17/03/2022

Introduire la culture de l’aide dans son organisation (ep. 5)

Dans le monde corporate ou des startups, il est rare d’entendre quelqu’un appeler à l’aide.  Pourquoi ?  Parce que parfois on a tout simplement peur de déranger, peur de ne pas la mériter ou encore pire, peur de s’entendre dire non.  Dans cet épisode, Christophe Jouret, associé d’Anais Digital, nous explique comment surmonter nos peurs […]

Phygital Cover blog

L’expérience client ultime dans un monde phygital : comment combiner les expériences physiques et numériques ?

Actuellement, nous vivons dans un monde phygital. Vous vous demandez ce que cela signifie ? Et bien tout simplement que nos interactions et notre expérience dans le monde sont à la fois physiques et numériques. L’époque des relations purement physiques ou purement numériques est révolue. Pour réussir, les entreprises doivent développer une stratégie d’expérience client […]

No waste podcast ep 7

10/03/2022

Définir la bonne vision et le bon chemin d’un projet digital (ep.4)

Quand on est entrepreneur ou qu’on porte un projet digital au sein d’une entreprise (ou d’une institution), on part souvent avec une vision extrêmement ambitieuse. C’est un bon début. Mais c’est encore plus important de se focaliser sur son chemin.  Ensuite, la grande erreur que font beaucoup de porteurs de projets, c’est de vouloir réaliser […]