Blog

Comment choisir le bon modèle pour mener un projet digital en 2022 [in-house, nearshoring, offshoring, onshoring]

En matière de digitalisation et de développement IT, l’une des décisions les plus délicates à prendre pour les entreprises est de choisir entre l’externalisation ou le maintien d’une équipe informatique en interne. 

Pour mener à bien un projet digital ou développer un produit/service numérique (ou encore pour développer une application), vous pouvez emprunter de nombreuses voies différentes. 

En fonction de vos besoins et de l’ampleur de votre projet, vous pouvez envisager plusieurs modèles, tels que le développement in-house, le nearshoring, l’offshoring et l’onshoring.

Par ailleurs, pour atteindre de bons résultats, vous pouvez également travailler avec une agence digitale.

Chaque modèle présente ses propres avantages et inconvénients, il est donc important de comprendre ce qui convient le mieux à votre situation spécifique.

Poursuivez votre lecture pour en savoir plus sur chacun de ces modèles et savoir quand vous devez les adopter.

Internalisation vs. externalisation en informatique

1. Internalisation

L’internalisation (insourcing ou in-housing en anglais) consiste à confier un projet à une personne ou à un service de l’entreprise au lieu d’engager une personne ou une entreprise extérieure. Dans ce modèle, on utilise les ressources développées au sein de l’organisation pour effectuer des tâches ou atteindre un objectif. Dans le cadre d’un projet de développement IT, cela suppose de notamment recruter des développeurs directement au sein d’une entreprise afin de les faire travailler en étroite collaboration avec les autres équipes impliquées dans le projet.

Le principal avantage de cette solution est qu’elle permet – en théorie – un meilleur contrôle du processus de développement et une meilleure compréhension des besoins spécifiques de l’entreprise.

En outre, il peut-être plus facile de travailler avec des développeurs qui s’intègrent directement à la culture de l’entreprise. 

Toutefois, cette solution n’est pas sans inconvénients : l’internalisation peut s’avérer  plus coûteuses (si l’on prend en compte l’ensemble des coûts liés, tels que la gestion des ressources humaines, les overheads, etc.). Cette solution peut également poser d’autres problèmes :  un délai plus long pour trouver les bons candidats et les développeurs internes peuvent être moins flexibles que des développeurs externes.

2. Externalisation

L’externalisation (outsourcing en anglais) est le processus consistant à passer un contrat avec une société tierce pour fournir des services qui sont généralement assurés par des employés internes.

L’externalisation peut être utilisée dans de nombreux domaines, du service clientèle au développement de logiciels et d’applications.

Lorsqu’elle est effectuée correctement, l’externalisation permet aux entreprises d’économiser du temps et de l’argent tout en fournissant des résultats de haute qualité.

Les 3 principaux types d’externalisation

Il existe 3 grands types d’outsourcing : 

  • Le développement nearshore : le nearshoring consiste à passer un contrat avec une entreprise située dans un pays voisin. Ce modèle est généralement avantageux car il est souvent plus facile de communiquer et de collaborer lorsqu’on travaille avec quelqu’un qui est proche. En outre, les entreprises nearshore ont souvent des fuseaux horaires similaires, ce qui peut simplifier la gestion des projets ;
  • Le développement offshore (ou délocalisation) : l’offshoring est le processus qui consiste à passer un contrat avec une entreprise située dans un pays moins cher, généralement située sur un autre continent. Une telle délocalisation permet en théorie d’accéder à un plus grand réservoir de talents et de trouver des entreprises spécialisées dans les services spécifiques dont vous avez besoin. Cependant, le développement offshore peut aussi être plus difficile en termes de communication et de collaboration ; 
  • Le développement onshore : l’onshoring consiste à passer un contrat avec une entreprise dans le même pays. Très utile pour éviter le processus de recrutement tout en gardant une “vue directe” sur la qualité du développement. Cependant, cette solution est en général plus coûteuse que l’offshoring ou le nearshoring.
New call-to-action

Avantages et inconvénients de chaque modèle

Lorsque vous choisissez un modèle pour votre projet produit digital, il est important de tenir compte de différents facteurs :

  • vos besoins spécifiques ; 
  • la nature de votre projet ; 
  • les coûts et les budgets ;
  • le calendrier ;
  • la qualité visée ; 
  • la dimension et la composition de vos équipes internes.

Ceci étant, voici un aperçu des avantages et inconvénients de chaque modèle.

1. Engager une équipe de développement interne (in-house

Les avantages

De nombreux facteurs sont à prendre en compte pour décider d’engager ou non une équipe de développement interne.

Le plus grand avantage est la simplicité de la communication. Si vous disposez d’une équipe in-house, vous aurez plus de facilité à suivre et à contrôler la gestion de vos projets.  

Vos collaborateurs seront imprégnés par la culture et par les codes de votre organisation. Par conséquent, vos briefs vous demanderont beaucoup moins d’efforts et vos développeurs n’auront pas besoin d’une tonne de consignes et d’explications.

Il est aussi plus simple d’avoir entièrement confiance dans des équipes internes car vous connaissez leurs compétences et les avez recrutées pour ces raisons.

Les inconvénients :

En matière de développement, engager une équipe interne a également ses inconvénients.

Si vous n’avez pas de besoin constant, engager une équipe interne ne va engendrer que des coûts supplémentaires. 

Vous êtes aussi obligés d’assurer l’intégrité de votre équipe. Si l’un de vos employés s’absente ou démissionne, vous risquez de perdre énormément de temps.

Un moyen de contourner ces problèmes est de se tourner vers l’outsourcing.

2. Externaliser dans un pays voisin (nearshoring)

Les avantages

Les équipes informatiques nearshore sont souvent plus proches de la culture du marché local que les équipes offshore, ce qui permet une meilleure communication.

Elles se trouvent aussi dans des fuseaux horaires similaires, et permettent d’éviter les problèmes de communication liés à des horaires trop différents lorsqu’on fait du offshoring

Elles sont généralement plus transparentes que les équipes offshore, facilitant le suivi des progrès et des résultats.
Enfin, le nearshoring permet une réduction des coûts par rapport à du développement in-house ou onshore.

Les inconvénients :

Bien qu’elles soient moins chères que le développement in-house ou onshore, les équipes informatiques nearshore coûtent en général plus chères que les équipes offshore.

Si certaines équipes informatiques nearshore disposent d’un large éventail de compétences, beaucoup sont limitées à des technologies ou des plates-formes spécifiques.

3. Externaliser sur un autre continent (offshoring

Les avantages

Le développement offshore coûte en moyenne 15% moins cher que le développement in-house ou onshore. Ce pourcentage pouvant aller jusqu’à plus de 40% moins cher dans certaines situations. Cela est dû au coût inférieur de la main-d’œuvre dans certains pays. 

De plus, elle possède des compétences qui ne sont pas disponibles sur le marché local, ce qui en fait une option plus rentable.

Une équipe informatique offshore peut être agrandie ou réduite relativement facilement, selon les besoins. Cela n’est pas aussi facile à réaliser avec des équipes nearshore, onshore ou in-house.

Elles peuvent souvent exécuter les projets plus rapidement que les équipes nearshore ou onshore, car elles ne sont pas aussi contraintes par les formalités administratives.

Les inconvénients :

Les barrières linguistiques et culturelles peuvent rendre la communication difficile entre les membres de l’équipe délocalisée et vos équipes. 

Les équipes délocalisées travaillent souvent dans des fuseaux horaires différents, ce qui peut entraîner des retards dans la communication. 

Le modèle offshore peut souvent être moins transparent que les modèles nearshore ce qui rend difficile le suivi des progrès et des résultats. 

Enfin, les équipes informatiques peuvent être plus dépendantes de facteurs tels que la connectivité Internet et la stabilité de l’alimentation électrique, ce qui peut entraîner des interruptions de service.

4. Externaliser dans le même pays (onshoring)

Les avantages

L’absence de barrières linguistiques et culturelles facilite les communications entre vos équipes et l’équipe délocalisée. Ce qui permet de prendre des décisions plus facilement et de réduire les délais.

Cela permet d’éviter les potentiels problèmes de taxes qui existent dans le nearshoring et l’offshoring.

Enfin, par rapport à la solution du développement in-house, l’onshoring demande un budget bien moins coûteux.

Les inconvénients :

Il est plus difficile de trouver des entreprises avec spécialisation. Ainsi le niveau des compétences et l’expertise sont limités.

Comparativement aux autres solutions d’outsourcing, l’onshoring est la plus coûteuse.
Contrairement aux équipes in–house, Il est plus difficile d’avoir du contrôle et de s’assurer de la qualité du travail des équipes délocalisées.

Conclusion 

Pour réussir un projet digital, il faut en général commencer par faire le  choix entre internalisation ou externalisation du développement. 

  • L’externalisation est un modèle très utilisé en raison de ses nombreux avantages. Toutefois, face aux différents types d’externalisation, vous vous demandez peut-être quel modèle d’externalisation choisir et pour quel type de projet ?
  • Le nearshoring est souvent la meilleure option pour les projets de petite ou moyenne dimension qui nécessitent une communication et une collaboration rapprochées.
  • Le développement off-shore peut être un bon choix pour les grands projets, les projets qui nécessitent des services très spécialisés (ou encore lorsque la préoccupation de la baisse des coûts prévaut sur la qualité des services recherchés).
  • Par ailleurs, le développement onshore peut être une bonne option quand vous ne souhaitez pas recruter d’équipe interne au sein de votre entreprise, mais que vous souhaitez une communication optimale et des délais les plus courts possible.
  • Le développement in-house peut être adapté pour des grands projets et si vous souhaitez avoir un contrôle direct sur le processus de développement et une bonne compréhension des besoins spécifiques de l’entreprise.

Bien sûr, il y a toujours des exceptions. Vous pouvez constater que le nearshoring est la meilleure option pour un grand projet ou qu’une équipe interne est le meilleur choix pour un petit projet. 

Vous n’arrivez pas à choisir votre modèle? Nous vous aiderons à choisir la meilleure option !

New call-to-action

Ces articles devraient aussi vous intéresser

Cover photo UX DAYS 2023

28/04/2023

UX Days 2023 : Comment utiliser l’IA dans mon métier d’UX (par Alexandre DEHON)

Anais Digital vous donne rendez-vous aux UX Days qui se tiendront à Paris les 25 et 26 mai 2023. Cet événement rassemblera des experts en expérience utilisateur (UX) de renommée mondiale pour discuter des dernières tendances et des meilleures pratiques en matière d’UX.
Lors de cette édition, Alexandre Dehon, expert en UX chez Anais Digital, animera un atelier sur le thème « Comment utiliser l’IA dans mon métier d’UX ? ».

Download our Free Report

Want to have a chat about this ? Call us now +32 2 320 12 94.