Blog

Tendances UX : Comment exploiter le potentiel de l’IA et rester en phase – avec Alexandre Dehon (PODCAST)  

Comment l’intelligence artificielle redéfinit-elle les règles du jeu en UX ?

Dans ce nouvel épisode, Alexandre Dehon, Head of UX chez Anais Digital, partage son expertise sur les grandes tendances actuelles en matière d’UX, avec un focus particulier sur l‘impact majeur de l’intelligence artificielle (IA).

Cet épisode s’adresse à tous les professionnels de l’UX désireux de comprendre et de maîtriser l’IA pour rester en phase avec les évolutions du secteur.

L’impact de l’IA sur les métiers de l’UX

Alexandre met en lumière comment l’IA transforme le domaine de l’UX, non pas en remplaçant les professionnels, mais en les amenant à acquérir de nouvelles compétences. Il aborde également les défis et opportunités qu’apporte l’IA dans la conception centrée sur l’utilisateur.

Applications principales de l’IA dans l’UX

  • Amélioration de l’expérience utilisateur : Exploration des avancées permises par l’IA, telles que les chatbots et les outils de navigation intelligents.
  • Optimisation du travail des professionnels de l’UX : Comment l’IA contribue à la recherche, à l’analyse, à l’idéation et à la conception d’interfaces plus efficaces.
  • Préoccupations liées à l’IA : Discussion sur la dépendance excessive à l’égard de l’IA, le manque de créativité et d’empathie dans les outils d’IA, et
  • Le défi des données : Le défi de la gestion des données de recherche utilisateur et les solutions qu’apporte la recherche atomique (atomic research).

Pour aller plus loin

Vous désirez vous former en UX ou faire progresser vos équipes ? Découvrez les formations en UX proposées par Anais Digital et, en particulier, la nouvelle formation sur l’IA pour booster le métier d’UX.

Besoin d’accompagnement pour vous aider à intégrer l’IA dans vos projets dans projets ? Découvrez les expertises d’Anais (notamment matières d’UX, de développement, gestion du changement, de la data et d’accessibilité).

Transcription de l’épisode 

Pas le temps ou la possibilité d’écouter ce podcast ? Voici une transcription. 

[00:00:00.000] – Tarik Hennen
Bonjour à toutes et à tous et bienvenue dans ce nouvel épisode du podcast d’Anais Digital, l’agence qui met l’humain et la donnée au cœur des projets digitaux. Aujourd’hui, on va parler des dernières tendances de l’UX et en particulier de l’impact de l’IA. Pour ce nouvel épisode, nous avons le plaisir d’accueillir Alexandre Dehon.

[00:00:17.700] – Alexandre Dehon
Bonjour, moi, c’est Alexandre Dehon. Je travaille chez Anais Digital, qui fait partie du groupe JEMS, et je m’occupe de tout ce qui est méthodologie en UX et je pilote aussi l’UX Academy.

[00:00:29.990] – Tarik Hennen
Quelles sont les grandes tendances et opportunités de l’UX aujourd’hui ?

[00:00:34.320] – Alexandre Dehon
La grande tendance de l’UX aujourd’hui, qui est montée vraiment depuis un an, c’est l’utilisation de l’IA dans le métier de l’UX. Fin 2022 jusqu’à maintenant, la part de l’IA dans le métier de l’UX ne fait qu’augmenter.

[00:00:55.790] – Orateur 3
La question que beaucoup se posent c’est: est-ce que l’IA va me remplacer dans mon métier de l’UX ?

[00:01:01.320] – Alexandre Dehon
Le constat qu’on fait depuis la nuit des temps c’est que la machine va remplacer certaines choses, certaines tâches du métier, mais va surtout le transformer et va nous amener à acquérir de nouvelles compétences. En fait, le plus important, ce n’est pas comment l’IA va me remplacer, c’est plutôt comment moi, je vais acquérir des compétences pour utiliser l’IA et faire évoluer mon métier. Ça, c’est la vraie bonne question. C’est la question à laquelle on veut répondre.

[00:01:29.750] – Tarik Hennen
C’est vrai pour tous les métiers. Quelles sont les applications spécifiques comme opportunités qu’on peut explorer aujourd’hui, par ou avec cette formation ?

[00:01:40.790] – Alexandre Dehon
Il y a deux bonnes manières d’utiliser l’IA dans l’UX. La première manière, c’est d’utiliser l’IA comme faisant partie de l’expérience. C’est-à-dire que l’IA va servir pour un chatbot, ça pourrait servir pour une interaction. Vous n’y pensez même pas, mais quand vous ouvrez votre Google Maps ou n’importe laquelle de vos applications aujourd’hui, elles utilisent de l’IA. L’IA fait partie intégrante de l’expérience que vous viviez avec ces différents supports digitaux, ces applications. Ça, c’est la première grande application de l’IA dans l’UX. La deuxième implication de l’IA dans l’UX, c’est utiliser l’IA pour booster notre métier d’UX, pour devenir plus performant, gagner du temps et aussi gagner surtout de la valeur et de la qualité dans notre métier. Ça, c’est l’objet de la formation qu’on propose ici, c’est comment est-ce que l’IA va me permettre d’être un meilleur UX ? Ce n’est pas comment l’IA, je vais l’intégrer dans mes phases, c’est comment l’IA, je vais l’utiliser pour mon quotidien, pour mon métier, dans les différentes phases du cycle de conception de son créateur, donc beaucoup dans les phases qui vont être de préparation, de planning, de recherche utilisateur, d’analyse, mais aussi dans les phases plutôt créatives sur l’idéation, le brainstorming, et également dans les phases de conception d’interface, dans la création même des interfaces, dans l’évaluation des interfaces, dans l’optimisation des interfaces.

[00:03:14.190] – Tarik Hennen
Est-ce qu’il y a des risques ? Est-ce que tu constates des risques avec peut-être des raccourcis qu’on peut faire avec l’IA ou des fausses données ? Est-ce qu’on peut se perdre avec ça ?

[00:03:24.330] – Alexandre Dehon
Il y a plusieurs travers à l’utilisation de l’IA dans un UX, plusieurs risques. Le premier, c’est de se dire: l’IA va faire les choses à ma place et donc je lui fais une confiance aveugle. Je me pose même plus la question de ce que l’IA est en train de me faire. Donc peut-être que je lui ai demandé de me créer des personas, peut-être que je lui ai demandé d’imaginer des solutions et je me contente de ce qu’elle me donne. Ça, c’est un premier grand risque, c’est que l’IA n’est pas un être humain et donc n’est pas doté de créativité ni d’empathie. Or, la créativité et l’empathie sont deux compétences ultra-fondamentales dans notre métier et ça, on ne va pas les perdre.

[00:04:08.690] – Alexandre Dehon
On doit les apporter et on doit être impliqués dans l’IA. L’autre grand travers, aujourd’hui, c’est que les outils IA qui sont mis à notre disposition sont des outils dont on n’a que très peu de maîtrises en tant que métier UX. C’est-à-dire qu’on va nourrir la machine, on va lui demander d’exécuter des fonctions, des requêtes, mais finalement, toutes les données qu’on donne sont quelque part sans maîtrise, sans contrôle. On va prendre le risque que des données clients, par exemple, circulent sur le net. On va prendre le risque que des propositions qui sont données par l’IA sont le fruit de certains liens. On ne sait pas trop d’où ça vient. Donc, ce manque de maîtrise du métier de l’IA, je ne parle pas d’autres métiers plus spécifiques comme des data analystes, des data scientifiques qui eux sont capables, c’est leur métier d’entraîner des IA, c’est leur métier de vérifier des données. Nous, en tant que UX, on n’a pas nécessairement ce bagage-là et donc on doit être assez vigilant sur l’utilisation et le traitement des données.

[00:05:21.240] – Tarik Hennen
Trust but verify.

[00:05:23.070] – Alexandre Dehon
C’est ça. Même pas trust. Je pense qu’il ne faut même pas faire une confiance aveugle dans l’utilisation d’un ChatGPT, par exemple, de tout ce qui est LLM. Plutôt d’abord se poser des questions: Qu’est-ce que je vais lui demander ? Qu’est-ce que je vais lui donner aussi ? C’est vraiment comme si on discute avec quelqu’un. Ça, c’est aussi un point clé. Avec une IA comme un LLM, la ChatGPT, on est dans une conversation. Même si on est en face d’une machine, c’est important d’apprendre à revenir dans le cadre d’une conversation. Et quand on parle à un inconnu, on ne lui dit pas n’importe quoi, on ne lui demande pas n’importe quoi, on ne croit pas tout ce qui nous dit.

[00:06:11.130] – Alexandre Dehon
Il faut diriger les travaux et il faut apprendre aussi à converser avec cette IA pour avoir une discussion intéressante.

[00:06:25.410] – Alexandre Dehon
Il faut connaître, il faut pratiquer, découvrir les limites pour découvrir aussi les potentiels. Et puis, il faut expérimenter des choses. Ça, c’est super important. Tout ne va pas convenir à un UX dans son métier. Certains trouveront que la partie analyse est plus intéressante pour eux, d’autres, la partie idéation est plus intéressante pour eux. Moi, j’utilise l’IA aussi pour générer des diagrammes. Ça, je sais que typiquement, c’est quelque chose qui va intéresser les gens qu’ils aient des diagrammes en quelques secondes, au final, à partir de vraies données. C’est des gains de temps dans notre métier sur des tâches qui sont, je ne vais pas dire administratives, mais qui sont plus opérationnelles et qui nous laissent finalement plus de temps pour de la réflexion sur ce qui a vraiment de la valeur. Ce qui a vraiment de la valeur, c’est réfléchir aux besoins de l’utilisateur, c’est aller en profondeur sur ces besoins de l’utilisateur, c’est imaginer plein de solutions out of the de box pour l’utilisateur. Et ça, quand on gagne du temps sur des tâches un peu plus basiques, plus opérationnelles, ce gain de temps, on peut l’utiliser pour créer de la valeur.

[00:07:41.240] – Tarik Hennen
Si on revient aux tendances, tu nous as dit : première tendance, l’IA. Et quelles sont les autres tendances du moment ?

[00:07:47.120] – Alexandre Dehon
Aujourd’hui, on constate que suite à peut-être une décennie ou moins, parfois, de recherches utilisateurs, les entreprises ont énormément de données sur leurs utilisateurs. Mais elles n’arrivent pas à les exploiter. On a un renforcement, parce qu’une tendance, c’est un renforcement de tout ce qui va être lié à l’atomic research. Comment est-ce que je vais pouvoir exploiter toutes mes données de recherche utilisateur comme si c’était finalement des atomes, des molécules ou des particules, pouvoir les exploiter et construire des choses qui ont du sens aujourd’hui ? Et du coup, l’atomic research est une tendance actuelle assez forte ou une demande dans une entreprise assez forte. Vous avez différents challenges. Un challenge sur plutôt l’opérationnalisation de l’atomic research. Comment est-ce que je mets ça en place dans l’entreprise ? Quels outils, quels process, quels traitements à la donnée ? Et puis, une partie, ça va être plutôt lié à l’exploitation de cet atomic research. C’est qu’est-ce que j’en retire ? Comment j’en crée une stratégie pour mon entreprise. Ça, c’est un challenge actuel dans lequel, à nouveau, l’IA joue un rôle immense, puisque l’IA, de par ses capacités à analyser, traiter la donnée, trouver des tendances, croiser des informations, doit accélérer en fait ce processus.

[00:09:24.800] – Alexandre Dehon
Donc, par rapport à l’atomic research, qui est une tendance qui se renforce, l’IA ne fait pas rater la balle au bond, l’IA va faire accélérer ce changement de paradigme. Une autre tendance actuelle, qui est plutôt liée à un aspect réglementaire, c’est l’accessibilité. Les institutions doivent rendre leur site accessible. On a beaucoup aussi de grandes entreprises qui prennent le pas, qui se rendent compte que l’accessibilité va avoir un impact en termes d’expérience utilisateur pour leur client, va avoir un impact en termes de référencement donc tout ce qui va être SEO, va avoir un impact aussi en termes de RSE, de responsabilité sociétale des entreprises. Et donc, là aussi, l’accessibilité a un côté très humain, très empathique, puisqu’on améliore les interfaces pour que tout le monde puisse les utiliser. Mais en même temps, c’est un argument fort de positionnement des entreprises, puisqu’en accessibilité, on montre qu’on a des objectifs qui dépassent le simple économique, mais aussi plutôt dans notre univers européen, français, belge, conforme à l’âge de législation et donc aussi, ce sont des signes très positifs sur le marché pour les entreprises, comme l’a été le RGPD. Faire de l’accessibilité, c’est aussi une tendance forte actuellement.

[00:11:05.990] – Alexandre Dehon
Il y a différents niveaux de l’accessibilité. Il y a des niveaux qui sont plus orientés sur des process, des niveaux qui sont orientés sur la conception, des niveaux qui sont orientés sur la technique. Et donc, dans les différentes couches de l’accessibilité, il est nécessaire de former les gens, il est nécessaire d’acquérir les bonnes pratiques, il est nécessaire de comprendre les attentes réglementaires, les attentes techniques pour pouvoir mettre en place vraiment une stratégie d’accessibilité.

[00:11:43.110] – Tarik Hennen
Merci de nous avoir écouté jusqu’au bout. Pour ceux qui veulent poursuivre leur apprentissage dans le domaine de l’UX, je vous invite à visiter le site events.anais.digital pour en savoir plus sur l’UX Academy et les formations proposées. À bientôt pour de nouveaux épisodes.

Vous souhaitez maîtriser l’IA et l’intégrer dans vos projets UX ?

Plus d’informations sur notre Formation

Ces articles devraient aussi vous intéresser

Cover photo UX DAYS 2023

28/04/2023

UX Days 2023 : Comment utiliser l’IA dans mon métier d’UX (par Alexandre DEHON)

Anais Digital vous donne rendez-vous aux UX Days qui se tiendront à Paris les 25 et 26 mai 2023. Cet événement rassemblera des experts en expérience utilisateur (UX) de renommée mondiale pour discuter des dernières tendances et des meilleures pratiques en matière d’UX.
Lors de cette édition, Alexandre Dehon, expert en UX chez Anais Digital, animera un atelier sur le thème « Comment utiliser l’IA dans mon métier d’UX ? ».

devenir UX designer

28/06/2022

Comment devenir UX Designer ?

L’Expérience Utilisateur (UX) est l’une des expertises fortes d’Anais Digital. Elle fait partie de notre ADN. Mais quelles sont les compétences à avoir pour devenir un bon UX Designer ? Quelles formations suivre pour exercer ce métier ? Notre équipe UX vous partage son point de vue et son expérience en la matière.

Nouveau : Formation - L’IA pour booster le métier UX

Download our Free Report

Want to have a chat about this ? Call us now +32 2 320 12 94.